Janvier 2022 :
pour une écologie de la renaissance

Symbole du soleil qui revient infatigablement pour ouvrir un jour nouveau, le Scarabée était en même temps symbole de résurrection. Représenté comme tenant entre ses pattes la boule du soleil, cet insecte sacré pour les Égyptiens était investi du don de transformer la bouse obscure en or étincelant. Revisité par Jung, le scarabée devient l’archétype du potentiel de métamorphose lové en tout individu quels que soient son temps, son histoire, sa culture. Comme son nom grec l’indique, un archétype est une empreinte originelle – une figure imprimée au fond de tout psychisme et cristallisant représentations et questions universellement fondamentales.

Comment se fait-il que le soleil renaisse sans cesse ? Comment se fait-il que le feuillage du même arbre revienne à chaque printemps sous une forme nouvelle ? L’éternel retour d’un même toujours différent imprime secrètement sa marque de fabrique en chacun d’entre nous : marque du pouvoir de nous transformer sans changer d’être, en travaillant à partir de cet être, en pétrissant l’obscur pour en faire jaillir la lumière. Loin d’être le privilège des Pharaons, le scarabée se fait ainsi le symbole de la force alchimique inhérente à tout individu : l’aptitude à devenir un pharaon – un porteur de soleil…

Le problème – le paradoxe – est que le plus proche semble souvent lointain, voire inaccessible. Le problème – le paradoxe – est que l’on pense être seul pour mener ce rude travail. Un autre problème/paradoxe est qu’il nous arrive aujourd’hui de focaliser sur la survie de la planète en négligeant notre propre renouvellement. Nos problèmes expriment souvent notre difficulté à affronter nos contradictions : celle d’être conjointement mêmes et autres ; d’être des solitudes qui n’existent que par leur relation aux autres ; de vouloir respecter la biodiversité et protéger les animaux de la douleur en négligeant notre nécessité vitale de fraternité planétaire.

À l’aube de cette nouvelle année, il nous faut opter pour une écologie plus ample. Parier sur notre scarabée intérieur pour activer notre confiance. Miser sur quelques échanges sincères pour activer nos énergies solaires. Tout entreprendre pour sortir de nos murs. Murs dressés entre la raison et l’intuition. Murs dressés entre nous et plusieurs de nos proches, jugés une fois pour toutes. Murs dressés entre nos idées et les points de vue qui en divergent, estimés erronés ou sans intérêt. Murs dressés par les idéologies dont nous tapissons notre rapport à la nature et à la justice. La percée de ces multiples murailles, inspirée d’un archétype universel mis en relief par une prestigieuse civilisation ancienne, pourrait être nommée … « écologie de la renaissance ».

 

Bonne année 2022 !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
La consultation philosophique

Renseignez ce formulaire
et je vous contacterai dans les meilleurs délais

Cookies

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Consulter nos mentions légales & politique de confidentialité