Avrils 2020 :
incertitude

Apprendre à vivre avec l’incertitude. Sans doute est-ce là l’ouverture que nous offre notre étrange confinement. Ouverture sur une mer dont nous ignorons les caprices mais dont nous savons qu’elle est indéfectiblement reflet du ciel, source de vie, nourricière de voyages, mère souveraine des relations entre les contrées, les continents, les hommes, les cultures.

À l’ébranlement total et mondial suscité par un événement imprévu, succède une sur information troublée par notre impossible maîtrise de la situation. Par delà les insuffisances et les imprudences que nous pointons du doigt, par-delà les querelles idéologiques qui divisent les « experts », nous ignorons les secrets du mal qui nous atteint et les remèdes pour le combattre. Incertitude de nos connaissances. Par delà les précautions imposées et les prudences assumées, nous prenons conscience que nos vies et les vies de ceux que nous aimons sont mortelles et qu’un rien suffit pour les emporter. Incertitude de nos existences.

Vivre, connaître et penser, c’est dialoguer avec l’incertitude, répète depuis plus de trois quarts de siècle notre contemporain Edgar Morin. Jusqu’ici, le terme complexité avait souvent servi de cache-misère – de mot général creux pour désigner notre incapacité d’affronter le tissu de contradictions constitutif du réel autrement que par une logique binaire et analytique, qui oppose au lieu de relier et décompose au lieu d’articuler. La crise actuelle nous met en face de la complexité à la fois du monde que nous avons fabriqué et de notre humanité, ce chaos, ce monstre, ce prodige, pris dans son propre embrouillement.

Le philosophe Pascal s’en remet à Dieu pour pouvoir porter ce mystère. Croyants ou non, il nous faut continuer de vivre avec l’incertitude en la pensant. Ce qui, aujourd’hui, pourrait signifier : ne pas vouloir la « transparence » impossible mais guetter, dans les frémissements du voile opaque qui nous couvre sans nous protéger, les possibilités d’une autre manière de vivre et d’agir, individuellement et collectivement. Car s’il est une certitude livrée par ce nuage d’incertitudes, c’est que nous sommes tous reliés par un destin commun.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Renseignez ce formulaire
et je vous contacterai dans les meilleurs délais

Cookies

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Consulter nos mentions légales & politique de confidentialité